La collection, de l’éditeur au libraire

Depuis 1975, la librairie Ombres blanches à Toulouse a lié son activité et l’élaboration de son offre à la connaissance en profondeur des catalogues des éditeurs. Le travail de ses fonds, en littérature comme en sciences humaines, puis dans tous les secteurs qu’elle a ouverts, s’est constitué en particulier en appui sur les collections que les éditeurs proposent, lieux de production qui ont longtemps identifié des politiques, des esthétiques, aujourd’hui devenues trop souvent éphémères dans un univers éditorial soumis aux flux, à la vitesse, à la confusion. C’est cette tradition de la culture des fonds et de leur histoire qui alimente, dans un renouvellement perpétuel, la « collection » de la librairie.