Longévité et mobilité

La tendance, tant sociologique que politique, vise à raccourcir les temps de présence des fonctionnaires sur les mêmes postes. L'auteur de l'article analyse les deux versants de l'alternative longévité-mobilité, en tenant compte des facteurs géographiques et démographiques. Soulignant l'absence de données statistiques globales, il s'appuie sur des exemples, depuis celui de l'Inspection générale des bibliothèques jusqu'aux corps de conservateurs, et sur son expérience personnelle.