Quels développements pour la recherche sur les publics ?

L'évolution des taux d'usage et d'inscription dans les bibliothèques a de multiples causes et facettes. L'auteur de l'article souligne les difficultés d'utilisation des sources statistiques du ministère de la Culture et regrette que les grandes enquêtes quantitatives nationales datent pour la plupart de la fin des années 1990. Il note la nécessité d'inscrire toute réflexion prospective dans le champ des études sociologiques récentes. Enfin, il montre que la recherche sur les publics des bibliothèques offre encore bien des pistes à explorer.