La bibliothèque peut-elle survivre à ses consommateurs ?

L'auteur de l'article souligne la double nature de la bibliothèque, à la fois institution publique et espace de consommation de biens culturels marchands, dans un environnement économique et commercial nouveau qui tend à banaliser les biens et services culturels et de loisirs. Il suggère que la bibliothèque, au lieu de déplorer le consumérisme, en explore les significations pour élargir son public et surtout pour proposer des services adaptés au plus grand nombre.