Professionnalisme et corporatisme

Un bibliothécaire a été récemment interpellé pour avoir vendu des documents patrimoniaux dont il avait la garde. Sous la forme d'un dialogue, l'auteur de l'article suggère que, face à ce genre d'affaire, la profession laisse la justice oeuvrer sans intervenir a priori, malgré la médiatisation - qui reconnaît ainsi enfin le patrimoine des bibliothèques. Il répond à l'accusation de « corporatisme » dont feraient preuve les bibliothécaires mais stigmatise le « professionnalisme » derrière lequel ils se retranchent.