Proximité et centralité dans un réseau municipal

En 1993, la Bibliothèque municipale de Saint-Étienne est dotée d'une nouvelle centrale, construite sur le site de Tarentaize. Cette structure s'insère alors dans un réseau de bibliothèques de quartier déjà constitué. Le succès de la nouvelle centrale est rapide : les usagers y trouvent un plus grand nombre et une plus grande diversité de documents. Les prêts de la centrale augmentent de manière significative, compensant la diminution d'activité dans le reste du réseau mais contribuant à déséquilibrer ce dernier au profit de la tête de réseau. Tarentaize, dont les capacités d'accueil sont limitées, souffre aujourd'hui d'un engorgement structurel.