Chant du cygne de la censure cléricale au Québec

En 1946, les éditions catholiques Fides lancent Lectures, une revue destinée à orienter les professionnels de l’information dans leurs choix d’ouvrages. Lectures proposera jusqu’en 1965 des cotes morales en complément de ses appréciations critiques. La littérature obscène et les rapports entre l’art et la morale sont au centre des préoccupations de la revue qui souligne les écueils d’une conception individualiste de la culture et justifie la censure d’État et l’Index. L’étude de Lectures éclaire l’histoire de la censure cléricale au Québec.