Les langues dites d'immigration dans les bibliothèques municipales françaises

Les bibliothèques municipales françaises, fidèles dans leur ensemble au « modèle » républicain d'intégration, ne proposent généralement pas de fonds dans les langues dites « d'immigration ». Cependant, quelques-unes ont constitué des collections dans ces langues et continuent à les enrichir. Ne faudrait-il pas généraliser ces initiatives isolées, qui permettent aux lecteurs d'origine étrangère de maintenir des liens avec leur culture, et contribuent aussi à promouvoir ces cultures auprès de tous les autres lecteurs ? Pour les bibliothécaires, il s'agit d'un travail difficile qui nécessite des méthodes adaptées. On peut formuler un certain nombre de propositions inspirées d'expériences françaises et étrangères, en particulier scandinaves et allemandes.