Bien lire

L'histoire de la lecture est indissociable de celle des définitions du « bien lire », c'est-à-dire des normes de lecture. Traditionnellement fondées sur la recherche de la sagesse, ces règles se sont, avec l'enseignement scolastique, déplacées vers l'acquisition de savoirs. Ces deux formes de lectures utiles s'opposent à la lecture futile, condamnée, accusée de perdre le lecteur, corps et âme. Mais le tournant du XXe et du XXIe siècles consacre une nouvelle évolution : réhabilitation de la lecture ordinaire, devenant également voie vers la sagesse, et instauration de nouvelles distinctions, dues aux progrès technologiques et à l'émergence de formes de lecture inédites.