Copernic, Galilée, Ptolémée et les autres

Depuis la récente ouverture au monde des pays de l'Est et de l'ancien empire soviétique, le patrimoine artistique de ces pays est systématiquement pillé. Plus particulièrement, les livres anciens des bibliothèques nationales, publiques ou universitaires sont mis en coupe réglée par des pillards, qui peuvent être des individus agissant pour leur propre compte ou des bandes internationales organisées. Travaillant sur commande pour le compte de riches collectionneurs occidentaux, ou revendant ouvertement les produits de leurs vols par des canaux officiels (salles de vente, libraires), ces voleurs portent un préjudice incalculable au patrimoine de ces pays. Les quelques affaires récentes qui sont venues au grand jour ne sont probablement qu'une très petite partie d'un immense pillage qui n'existe que parce que les voleurs trouvent des « clients » fortunés dans les pays occidentaux.