La biFi 1992-2001 Patrimoine et management

L'avenir des fonds documentaires sur le cinéma passe inéluctablement par leur valorisation, par la plus-value intellectuelle ajoutée au catalogage. Cette valorisation dépend d'une part de la formation continue du personnel, de l'accroissement de ses compétences en matière d'histoire du cinéma (et d'histoire du cinéma dans ses aspects les plus méconnus), et de la diversification des services (information et production documentaire pour des publics diversifiés), d'autre part de la sensibilisation des publics à des types de documents ou des fonds documentaires que la culture française dans le domaine a toujours eu tendance à occulter. C'est pourquoi la notion de patrimoine cinématographique ne peut pas être considérée comme un donné, mais comme un construit, et qu'elle dépend dès lors de formes concrètes de management.