Politiques culturelles et territoire

La gestion territoriale des politiques culturelles met en évidence une dissociation grandissante entre statuts et fonctions des collectivités publiques concernées. C'est pour remédier à cette situation brouillée qu'ont été engagées des réformes visant à faire émerger des instances territoriales plus « pertinentes » et aux compétences globalisées. Or il apparaît que cette globalisation des compétences sectorielles suscite par contrecoup une spécialisation des fonctions politiques, connues ou inédites, entre les diverses collectivités territoriales. L'intégration des politiques culturelles au sein de projets de territoire constitue-t-elle alors une première étape de leur territorialisation, c'est-à-dire de leur instrumentalisation au service des fonctions politiques assurées par chacune de ces collectivités ?