Per piacer di porle in lista .

L'organisation des catalogues, dans trois anciennes grandes écoles scientifiques, l'École des ponts et chaussées (créée en 1742), l'École des mines (créée en 1783) et l'École polytechnique (créée en 1794), nous renseigne sur les disciplines présentes dans chaque établissement et sur la place relative de chacune. Les mathématiques sont présentes partout, mais au fil du XIXe siècle, s'affirme une approche plus « sciences exactes » à l'École polytechnique et davantage « sciences appliquées » à l'École des mines comme à l'École des ponts et chaussées. Et malgré un début de standardisation de la bibliographie, les catalogues de la fin du XIXe siècle restent très spécifiques à la fois dans les classements adoptés et dans l'usage qui en est prévu, en fonction de la nature de l'information donnée. Ils dessinent une cartographie hiérarchisée des savoirs, différente pour chaque école, car déterminée par une approche très empirique.