Les Bibliothèques dans le marché du patrimoine écrit et graphique

Les bibliothèques publiques françaises jouent un rôle économique non négligeable vis-à-vis des secteurs marchands du patrimoine écrit et graphique. La nouvelle législation mise en place en 1993, à la suite de la levée des barrières douanières en Europe, a conduit, de fait, ces établissements culturels à assumer des responsabilités plus lourdes par rapport au marché de la bibliophilie. Par ailleurs, la vente de reproductions d'oeuvres anciennes constitue également un enjeu considérable, au moment où les agences d'illustration connaissent une mutation technico-économique sans précédent, indiquant d'ambitieux programmes de numérisation. Ces « responsabilités économiques » des bibliothèques en matière de patrimoine écrit et graphique reposent sur des missions spécifiques, très différentes de celles mise en oeuvre dans le cadre du développement des politiques de lecture publique. Elles les amènent à nouer de nouvelles relations avec le monde de l'édition.