L'« outsourcing » en débat

La sous-traitance des acquisitions au profit d'une société privée, décidée dans les bibliothèques publiques de l'État d'Hawaii (États-Unis), a provoqué un vif débat dans la communauté des bibliothécaires nord-américains. Pour les tenants de l'outsourcing, la priorité revient aux services à l'intention de la population, les collections n'étant qu'une matière première déterminable dans un cahier des charges. Pour les professionnels opposés à cette pratique, les acquisitions sont indissociables de la compétence professionnelle. L'outsourcing est-il rationalisation d'une fonction technique ou négation des bibliothécaires ? Le dialogue entre Bart Kane, maître d'uvre du chantier hawaiien, et Beverly Goldberg, de l'American Library Association, présente des arguments passionnés et divergents.