La Lecture publique rurale au Niger

Au Niger comme partout, les analphabètes sont exclus des bibliothèques. L'auteur suggère que ces dernières assurent la collecte de la tradition, qu'elles la réutilisent pour l'animation et l'appui aux projets de développement, et qu'elles s'appuient davantage sur l'audiovisuel, plus proche des citoyens que l'écrit. Après avoir surmonté le difficile problème linguistique, la bibliothèque, devenue point de rencontre des deux cultures (écrite et orale), sera un véritable outil de démocratisation et de développement.