Les Bibliothécaires de République Démocratique Allemande

Ne disposant que d'une reconnaissance très faible de la part des pouvoirs politiques, les bibliothèques scientifiques de République démocratique allemande purent conserver une part d'autonomie. Cela transparaît entre autres dans la faible politisation des personnels. Le souci de préserver les traditions encyclopédiques des institutions dont ils avaient la charge fut pour nombre de bibliothécaires une motivation importante, même si la soumission aux prescriptions d'ordre idéologique était par ailleurs inévitable. L'histoire de la profession peut ainsi être reconstituée à travers le prisme des arrangements et des menus actes de résistance. La dégradation de la situation économique du pays constitue un autre fil conducteur : les difficultés budgétaires rencontrées par les bibliothèques accentuèrent les dissensions entre les représentants de la profession et les autorités de tutelle.