SIBIL, du projet pilote au schéma directeur

En dix ans, le réseau Sibil France a fait la preuve de l'intérêt d'une solution informatique fondée sur le catalogage partagé, pour la création de données bibliographiques à destination des bibliothèques universitaires. Mis en oeuvre à Montpellier en 1982-83, comme projet pilote, le système, développé à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne (Suisse) et exploité sur les machines du Centre national et universitaire sud de calcul (Montpellier), a relié plus de vingt BU et quelques bibliothèques de recherche. De 13 900 localisations (1986) au million de localisations (1995), l'importance de la participation de ce réseau à l'effort de création de données bibliographiques en France mérite d'être soulignée. Mis en concurrence avec des réservoirs de données beaucoup plus importants (OCLC et BN), Sibil France a su trouver une dynamique propre et créer une base cohérente et de qualité. Au terme d'une coopération très fructueuse avec Rébus (Réseau des bibliothèques utilisant Sibil), Sibil France envisage sans état d'âme de disparaître à terme en s'intégrant au futur système universitaire des BU, à l'horizon 1998.