Le Téléphone public d'information

Mis en place dès l'ouverture de la Bibliothèque publique d'information en 1977, le Service des réponses par téléphone propose un service d'information encyclopédique et accessible à tous. Une enquête faite en 1980 a permis d'observer que les appels motivés par des préoccupations professionnelles ou personnelles l'emportent sur ceux liés à la poursuite d'études, contrairement à ce qu'on relève dans le reste de la bibliothèque. L'atténuation des écarts sociaux habituels dans la fréquentation d'équipements culturels analogues peut être ici attribuée au mode de consultation, le téléphone. Les questions posées, de contenus très variés, peuvent se regrouper en questions bibliographiques, demandes de coordonnées et questions pratiques et diverses. Pour y répondre, le service a constitué un fonds documentaire reposant sur une collection d'ouvrages de référence, un ensemble de fichiers de données et un dépouillement de presse quotidien. Se situant dans le champ documentaire comme un généraliste, le téléphone public d'information accorde une place importante à la réorientation des demandes vers des organismes spécialisés. Il vient également de diversifier son rôle de producteur d'informations en prenant en charge un magazine télématique mensuel sur vidéotex.