entête
entête

Microportrait #8 – 2EIF-SIB 2017

Deux étudiantes de l’Enssib sont allées à la rencontre des participants à la 4e édition de l’école d’été internationale francophone en sciences de l’information et des bibliothèques (2eif-sib) à Montréal.

Mermoz

 

Je suis documentaliste-archiviste à la Société africaine de réassurance, institution financière internationale ayant son siège au Nigéria. J’ai eu une licence en sciences de l’information documentaire à l’ENAM Bénin en 2006 et je suis actuellement en master 1 en sciences de l’information documentaire à l’EBAD à Dakar. J’ai neuf ans d’expérience professionnelle (gestion des bibliothèques / centres de documentation et des centres d’archives)

Qu'est-ce que pour vous signifie être bibliothécaire aujourd'hui ?
Être bibliothécaire aujourd’hui pour moi c’est être au service du public en étant une interface entre ce dernier et l’information. C’est accompagner du mieux qu’on peut l’usager par tous les moyens possibles afin qu’il accède à l’information qu’il désire. C’est enfin faire vivre sa bibliothèque afin de fidéliser l’usager et lui donner le goût de la lecture et de la recherche documentaire.

Comment voyez-vous la place du numérique en bibliothèque ?
Le numérique aujourd’hui a une place prépondérante dans la bibliothèque. Non seulement, il facilite le travail du bibliothécaire mais en même temps il permet à l’usager d’avoir une panoplie de ressources documentaires (recherche en ligne, consultation en ligne, prêt en ligne, DSI, etc.). Mais attention à ce qu’il ne concurrence pas déloyalement le livre en version papier. Il devrait être un moyen d’accrocher davantage le public.

Quelle est votre ambition pour la bibliothèque de demain ?
La bibliothèque de demain c’est l’accès au livre et à l’information partout où on sera. C’est aussi mieux intégrer le numérique dans la collection physique afin que les usagers aient accès au livre sans avoir à se déplacer.

Pourquoi avez-vous choisi de suivre cette école d'été ?
J’ai choisi de participer à cette école d’été car les cours qui y sont proposés correspondent à mes centres d’intérêt. De plus, c’est une opportunité de rencontrer d’autres professionnels et d’échanger avec eux sur les sciences de l’information. 


 

Ajouter un commentaire