entête
entête

Des bibliothèques visées par des mouvements extrémistes

Depuis plusieurs semaines, des groupuscules issus de mouvements extrémistes investissent les bibliothèques publiques et fouillent les rayonnages des sections jeunesse, afin de rechercher des livres qu’ils jugent non conformes à la morale. De plus, ces personnes demandent parfois aux personnels de justifier leur politique d’acquisition et écrivent aux maires pour exiger le retrait des livres qu’ils incriminent.

Une trentaine de bibliothèques ont déjà été visées par ces mouvements. Parmi les établissements ciblés, on note ceux localisés à Saint-Quentin-en-Yvelines, Toulouse et Versailles.

Dans un communiqué de presse du 10 février (source : site du ministère de la Culture et de la Communication),  Aurélie Filippetti a dénoncé ces agissements, en soulignant que ce sont des « atteintes scandaleuses à la démocratie et à la liberté dans notre pays ». Le communiqué stipule également que « la France ne tolère pas les tentatives de censure de ces lieux-phares de la République que sont les bibliothèques, berceau de la connaissance et du savoir, ni les attaques contre leurs professionnels irréprochables, dont les règles d'éthique professionnelle sont d’ailleurs inscrites dans le Manifeste de l'UNESCO sur la bibliothèque publique ».

Enfin, la ministre a réaffirmé son  « soutien le plus absolu au personnel des bibliothèques et aux élus locaux qui doivent faire face à ces agressions ».


 

Commentaires

Le porhiel - le 12 Février 2014, 13h02

Laisser nos enfants grandir avec la connaissance et leur libre arbitre. Il ne faut laisser des groupes aux idéaux étroits imposer leurs règles quelles qu' elles soient. Soyons déterminer à préserver notre liberté d'expression.
Bien à vous,
Une mère libre.

Ajouter un commentaire