entête
entête

Adoption du principe de l'ouverture des bibliothèques le dimanche

L’assemblée nationale a adopté samedi 14 février le sous-amendement concernant l’ouverture des bibliothèques le dimanche, dans le cadre du projet de la loi « pour la croissance et l’activité » dite loi Macron.

C’est Aurélie Filippetti, députée et anciennement ministre de la Culture et de la Communication, qui a défendu ce sous-amendement inclus dans les débats sur le travail le dimanche. Le texte propose qu’au moment où un conseil municipal discute de l'ouverture dominicale des commerces, il discute également de l’ouverture des bibliothèques.

La députée a notamment rappelé lors des débats le rôle essentiel et « d’intérêt général » des bibliothèques dans le paysage social. A. Filippetti a déclaré  : « on a tous, au cours du mois difficile que nous venons de traverser, insisté sur l’importance qu’il y avait à donner accès aux jeunes à la culture, à l’éducation, aux livres, pour effectivement s’émanciper et s’éduquer. Les bibliothèques, médiathèques, c’est justement l’un des lieux de transmission des savoirs et d’émancipation individuelle. »

Pour rappel, l’association Bibliothèques sans frontières (BSF) avait, en janvier 2014, mis en ligne la pétition « Ouvrons + les bibliothèques  ! », demandant une ouverture plus large de ces espaces publics : plus tard le soir, les week-ends et pendant les vacances scolaires.


 

Commentaires

Gilmor - le 21 Février 2015, 16h02

Il est toujours question d'élargir les horaires d'ouverture le soir. Pour ma part, et après avoir sondé un certain nombre d'étudiants, la majorité semble favorable à une extension horaire mais le matin. On le voit, déjà des bibliothèques universitaires ouvrent dès 8h.
Gilmor David

Ajouter un commentaire