entête
entête

Les profils de carrière des directeurs de bibliothèque

Rapport à madame la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Inspection générale des bibliothèques, novembre 2009, 94 p. (Rapport n° 2009-019).

La décentralisation d’une part et l’autonomie des universités d’autre part ont modifié le mode d’affectation des directeurs de bibliothèque, qui ressortit non plus aux autorités ministérielles, mais aux présidents d’université, aux maires et aux conseillers généraux. Afin d’éclairer ces instances sur les fonctions de directeur de bibliothèque, et à la suggestion de la Conférence des présidents d’université, l’Inspection générale des bibliothèques a lancé une étude sur les profils de carrière des directeurs de bibliothèque. Après une première partie où il présente les sources et la méthodologie de l’étude – une analyse quantitative doublée d’une approche qualitative à partir d’un questionnaire envoyé à un quart de l’effectif total des directeurs –, Benoît Lecoq, rédacteur du rapport, compare, dans un deuxième temps, les parcours de carrière des conservateurs – majoritaires dans cette fonction – qui accèdent à la fonction de directeur de bibliothèque selon qu’ils sont affectés à la tête d’un service commun de la documentation, d’une bibliothèque municipale classée, d’une bibliothèque municipale non classée ou d’une bibliothèque départementale de prêt. Origine socioprofessionnelle – « cadres et professions intellectuelles supérieures » –, formation universitaire – « essentiellement littéraire, classique et humaniste » –, formation aux fonctions de direction – « formation sur le terrain » –, mobilité – « un appétit modéré pour la mobilité » – sont passées en revue. La troisième partie du rapport aborde les activités autres que celles directement liées à la fonction de direction, et qui varient en fonction de l’investissement personnel : publications d’articles et d’ouvrages, participation à des congrès nationaux et internationaux, à des associations professionnelles, activités de formation… En conclusion, quelques propositions d’amélioration de cette fonction : renforcer la formation initiale (sachant que les directeurs de bibliothèques ne constituent que le quart de l’effectif global des conservateurs) et continue, encourager le décloisonnement et faciliter la mobilité, mieux coordonner l’action internationale, renforcer l’apprentissage des langues étrangères. Huit annexes, dont le questionnaire envoyé aux directeurs de bibliothèque, complètent ce rapport.

A.L.S.