entête
entête

Histoire des bibliothèques françaises [3]

Les bibliothèques de la Révolution et du XIXe siècle : 1789-1914

Sous la direction de Dominique Varry
Paris, Éditions du Cercle de la librairie, 2009, 922 p., 24 cm
Ouvrage publié avec le concours de l’Enssib
ISBN 978-2-7654-0972-4 : 40 €Sous la direction de Martine Poulain
Paris, Éditions du Cercle de la librairie, 2009, 1187 p., 24 cm
Ouvrage publié avec le concours de l’Enssib
ISBN 978-2-7654-0973-1 : 40 €

Entamée en 2008, la nouvelle édition de l’Histoire des bibliothèques françaises, en version brochée, avec moins d’illustrations mais à un prix fort intéressant, s’est achevée avec les deux derniers volumes, couvrant la période 1789-1990.

Dominique Varry, pilote émérite du volume 3 (1789-1914), indique dans son introduction (de 1991) combien « le XIXe siècle ne pouvait être que celui d’une reconstruction, d’une recomposition », et que « le petit monde des bibliothèques ne saurait être considéré comme monolithique : autant de lieux, autant de types d’établissements, autant de bibliothécaires, et autant de situations particulières », en soulignant que cette période est aussi celle de « de l’émergence d’un métier ». Il termine en observant le grand absent de ces études : « le lecteur », et indique les pistes de recherche prometteuses vers une histoire de la lecture par exemple.

Le dernier volume, qui traite du XXe siècle, est enrichi d’une postface inédite de Martine Poulain : « Les bibliothèques françaises de 1990 à 2010 : l’entrée dans une nouvelle ère ». En une trentaine de pages, elle parcourt les vingt dernières années du paysage agité, donc vivant, des bibliothèques (les lecteurs et la lecture, la place de l’internet, le retour du patrimoine, la coopération difficile, les politiques publiques et les enjeux économiques, l’évolution de la profession, la place des collectivités territoriales… et la naissance de l’Abes ou encore le développement des « ruches » ou des CDI).

Ainsi, l’ouvrage se clôt sur la nécessité de « réinventer » la bibliothèque « dans un paysage dont toutes les frontières sont brouillées ». Plusieurs publications récentes témoignent, comme en écho, du renouvellement dynamique de la pensée de l’histoire contemporaine des bibliothèques – c’est le cas par exemple du dernier essai de Claude Poissenot La nouvelle bibliothèque : contribution pour la bibliothèque de demain (Territoriales, 2009), ou encore de l’ouvrage collectif publié aux Presses de l’Enssib, coordonné par Anne-Marie Bertrand, Quel modèle de bibliothèque ?

C.J.