entête
entête

Dictionnaire des femmes libraires en France

1470-1870

Genève : Droz, 2003. – 750 p. ; 24 cm. – (École pratique des hautes études. VI, Sciences historiques et philologiques, Histoire et civilisation du livre ; 26). ISBN 2-600-00827-6 : 120 F suisses

L’expression de « femmes libraires » désigne les femmes qui ont exercé l’un des principaux métiers du livre (l’imprimerie, la librairie, la reliure). Durant l’Ancien régime, ces métiers étaient réservés aux hommes : seule une veuve dont le mari avait exercé était autorisée à lui succéder. L’abolition des corporations du livre en 1791 les ouvrit aux femmes, qui participèrent alors activement à la propagation d’ateliers et de boutiques, au rythme de la croissance démographique, du développement des services publics et de l’accès à la lecture de nouvelles catégories sociales. Le dictionnaire renferme 6 424 notices alphabétiques. En appendice, un classement chronologique, une bibliographie et un index.