entête
entête

L'Univers des bibliothèques

d'Alexandrie à Internet

Le Magazine littéraire. n° 349, décembre 1996.

par Martine Poulain

Michel Delon a coordonné une intéressante livraison du Magazine littéraire, consacrée aux bibliothèques, d'Alexandrie à Internet.

La bibliothèque et l'ordre des livres

Roger Chartier y donne un très intéressant entretien, témoignant une fois de plus de la maîtrise de sa réflexion sur l'histoire du livre et ses enjeux. La bibliothèque d'Alexandrie a hanté le discours sur les bibliothèques en Occident, en fondant le rêve de la bibliothèque universelle, en fondant aussi un mode de constitution des savoirs et des disciplines.

Une histoire des bibliothèques devrait, plus encore qu'elle n'a pu le faire, analyser les modes d'enrichissement des bibliothèques princières de l'Ancien Régime, identifier « cette multiplicité des courants ou des formes qui augmentent les collections ». Autre moment fondateur bien sûr, celui de Naudé, qui, dans son Advis pour dresser une bibliothèque, affirme la vocation publique de la bibliothèque, en la reliant étroitement d'ailleurs à sa fonction de gloire et de prestige pour son possesseur.

Autre histoire à poursuivre, celle des classifications et classements adoptés par les bibliothèques, et qui sont autant de tentatives de mise en ordre des livres. Ou celle des catalogues, qui peuvent être vus comme des tentatives de contrôler l'excès de production textuelle : « Le problème des catalogues de bibliothèques engage une discussion plus large sur la crainte de la perte et la hantise de l'excès, constamment liés ».

Bibliothèque et littérature

Revenant sur des convictions qui lui sont chères, Roger Chartier appelle aussi à ce que la mise en oeuvre du troisième modèle de bibliothèque - après Alexandrie et Borges -, celui de la bibliothèque électronique, ne passe pas par un oubli des formes dans lesquelles s'inscrivait le texte imprimé. La « mise en imprimé » n'est pas qu'un accident arrivé au texte : elle en fait partie et appelle des usages et des représentations.

Un des plaisirs de ce dossier est qu'il est ponctué de courtes présentations de quelques-unes des plus grandes bibliothèques européennes. Admiration et nostalgie se mêlent alors pour le lecteur devant cet univers pour une part perdu.

Le dossier, constitué à l'occasion de l'ouverture de la Bibliothèque nationale de France, est aussi l'occasion d'en présenter certains aspects ou d'inviter Olivier Corpet, directeur de l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine, à évoquer l'histoire de cette institution et ses projets normands Gérard de Cortanze reprend un thème cher à beaucoup : la représentation de la bibliothèque et du bibliothécaire dans la littérature. Aux côtés des exemples toujours évoqués du Quichotte, de Musil ou de Sartre, on en découvrira quelques autres, moins connus... Un joli dossier.