entête
entête

Mois du Patrimoine écrit, 19 sept.-8 oct. 92

Avignon, Besançon, Colmar, Lyon, Nantes, Rennes, Rouen, Vichy

Paris : FFCB, 1992. - 8 fasc. : [600] p. : ill. ; 20 cm.

par Louis Desgraves

A l'occasion du mois du Patrimoine écrit qui s'est déroulé du 19 septembre au 18 octobre 1992, la Direction du livre et de la lecture a suscité des expositions dans huit bibliothèques municipales et aidé à la publication des catalogues de ces manifestations mettant en valeur l'importance d'un fonds particulier ou les ouvrages, manuscrits et imprimés, les plus représentatifs des collections d'un établissement.

La bibliothèque municipale d'Avignon a confié à René Moulinas, spécialiste du livre avignonnais, le soin de présenter et de commenter un choix d'ouvrages sur L'Imprimerie à Avignon au XVIIIe siècle, incluant la production locale, mais aussi les fausses adresses et contrefaçons dont Avignon, de par sa situation politique, s'était fait une spécialité.

Pour Besançon, Hélène Richard a choisi de réunir des ouvrages provenant de la bibliothèque de Nicolas et d'Antoine Perrenot de Granvelle, de souligner quelques aspects des rapports entre Granvelle et Plantin, laissant à Gennaro Toscano le soin d'étudier les manuscrits enluminés provenant de Naples, achetés en Italie par Antoine Perrenot de Granvelle.

François Gueth a fait appel à plusieurs spécialistes pour retracer l'histoire et les vicissitudes de la bibliothèque du Consistoire protestant de Colmar dont l'origine remonte à l'Eglise des Franciscains fondée en 1292, apportant ainsi le témoignage de plusieurs siècles de vie religieuse et intellectuelle avec des documents essentiellement d'origine germanique.

Parmi les très riches collections de la bibliothèque de Lyon, ont été choisis 64 ouvrages manuscrits et imprimés dont la description est précédée d'une introduction rappelant comment le fonds du patrimoine écrit de cette bibliothèque a été constitué au cours des siècles et ne cesse de s'enrichir chaque année.

A l'initiative d'Agnès Marcetteau-Paul, la bibliothèque de Nantes, prenant pour point de départ le somptueux ouvrage de Sylvain Bourdin, Nantes en 1900, enrichi de 59 gravures sur cuivre et sur bois dessinées, gravées et imprimées par Auguste Lepère, a choisi d'évoquer la vie à Nantes à la « Belle époque », à travers Charles Monselet, Jules Verne, Marcel Schwob et Huhues Rebell.

Précédé d'une importante préface d'Eberhard Kônig, professeur à l'université de Berlin, le Catalogue des manuscrits à peintures en Bretagne XIIIe-XVe siècles, permet à la bibliothèque de Rennes d'exposer dix-neuf manuscrits enluminés provenant de ses fonds anciens ou acquis au cours de ces dernières années.

Paul Vercier retrace l'historique de la conception et de la réalisation d'une reliure pour des manuscrits de Bouvard et Pécuchet de Flaubert conservés à la bibliothèque de Rouen. Cette magnifique reliure, qui a pris place auprès d'un fonds de reliures anciennes très important, a été réalisée par Madame Marie-Louise Blarez-Fonteneau, relieur, Monsieur et Madame Camille Berthaux, doreurs, sur une maquette originale du peintre Daniel Authouart.

L'importance et la richesse du fonds Valery Larbaud conservé à la bibliothèque de Vichy justifiait l'exposition Valery Larbaud et l'Europe, présentée aussi à Strasbourg, puis à l'Académie Stanislas de Nancy. Les 232 documents choisis intéressent l'homme et l'écrivain, Commerce et La Revue européenne et les multiples aspects de l'œuvre concernant la France et les pays de l'Europe occidentale.

Cette brève évocation de ces expositions ne peut donner qu'un apercu trop rapide de la richesse, dans leur diversité, des fonds patrimoniaux de ces huit bibliothèques municipales. On souhaite qu'au cours des prochaines années, la poursuite du mois du Patrimoine permette de mettre en valeur d'autres collections et de les présenter dans des catalogues aussi bien conçus que ceux publiés en 1992.