entête
entête

Idées

La Révolution : un bouillonnement intellectuel qui a été mille fois décrit, évoqué, célébré. Ere de ruptures, ères de continuité. Deux jalons, deux oeuvres fondamentalement opposées pour en porter témoignage : l'Encyclopédie Méthodique de Charles Panckouke, Les Ruines de Volney. Les Ruines ou méditations sur la constitution des empires sont un des principaux best sellers de la fin du XVIIIe siècle. Le Génie des Tombeaux, nouveau Virgile de l'époque des Lumières, présente au narrateur le spectacle de la terre régénérée par les acquis de la Constituante, les droits des peuples consacrés, les tyrans, l'ignorance et la superstition confondus. Affirmation optimiste sur la nature humaine, Les Ruines s'opposent fondamentalement à l'Encyclopédie de Panckouke publiée en 1788. Celle-ci procède d'une conception fataliste de la société qui porte en elle-même les germes de sa destruction : « Entre les périls de la réforme précipitée et les dangers d'un immobilisme tout à la fois préconisé et annoncé, la voie de l'action politique est tout aussi étroite que celle du progrès historique ». On aura compris que l'Encyclopédie de Panckoucke, qui prône le modèle du réformateur mesuré, se veut un contre-modèle à la Grande Encyclopédie.