entête
entête

L'Argus du livre ancien et moderne. Paris

Répertoire bibliographique

ventes publiques 1982, 1983, janv.-juil. 1984.

Paris : Promodis, 1985.
- 980 p.; 25 cm.
Index p. 951-977.
- ISBN 2-903181-38-7 : 700 F.

par Jean-Marie Arnoult

C'est une nouvelle application de la machine informatique qui nous est offerte avec ce répertoire. En mémorisant les notices du célèbre et bien utile Argus du livre ancien et moderne à parution trimestrielle, l'éditeur a mis à la disposition de l'amateur un instrument de travail remarquable par sa présentation, claire et précise, et par sa rapidité de parution. Voici donc réunies, en un gros volume, deux années et demie de ventes publiques (1982-juillet 1984), tant en France qu'à l'étranger, soit un total de 19 379 notices.

On n'ignore pas les services que ce type d'ouvrage rend aux bibliophiles, simples particuliers ou professionnels, pour l'estimation des livres. Mais on méconnaît encore trop souvent l'intérêt que les catalogues de ventes présentent pour les bibliographes dans l'étude et la recherche des exemplaires d'éditions parfois difficiles à localiser ou même dont l'existence est insoupçonnée. En parcourant ce catalogue, où Louis Pergaud côtoie Pergolèse, où Alfred de Vigny côtoie Nicolas Jarry, on mesure la richesse des collections privées.

La présentation de ce répertoire est particulièrement séduisante. Chaque ouvrage, outre son titre et son adresse, est décrit avec précision ainsi que les documents qui peuvent y être joints. La notice est suivie de l'indication de la vente et de la date ainsi que du prix dans la monnaie d'origine avec sa conversion en francs français effectuée au moment de la vente. On ne saurait donc disposer de renseignements plus complets. Les disparités qu'on remarque dans les descriptions bibliographiques tiennent aux habitudes des catalogues de ventes, mais ces inconvénients sont mineurs bien qu'il paraisse souhaitable d'harmoniser les notices surtout lorsqu'il s'agit d'exemplaires d'une même éditions. Ainsi, le Dictionnaire étymologique de Ménage est noté sans adresse pour l'édition de 1694 (12423); la grande édition de 1750 est signalée éditée par Briasson (12424) et par Buisson (sic) (12425). Il est certain qu'une révision des notices entraînerait des délais supplémentaires pour l'impression, mais elle permettrait d'éliminer ces imperfections et accroîtrait l'intérêt bibliographique du répertoire.

Le traitement informatique a permis également des index : des illustrateurs, des reliures signées et des reliures armoriées. On ne peut donc que se féliciter d'avoir enfin un véritable instrument de travail sur la richesse des bibliothèques privées et sur la circulation des livres, ce qui n'est pas le moindre intérêt de ce volume.