entête
entête

Ann-Marie Cutul

Twentieth-century European painting

a guide to information sources

Detroit, MI : Gale research, cop. 1980. - XV-520 p. ; 23 cm. - (Art and architecture information guide series ; 9.) ISBN 0-8103-1438-X :$28.00

par Jean-Marie Diligent

Cette bibliographie sur la peinture européenne du XXe siècle présente un grand intérêt car elle est sans équivalent ; mais elle a le grand inconvénient de se limiter presque uniquement aux ouvrages en langue anglaise. Les ouvrages dans d'autres langues qui y sont signalés, sont considérés par l'auteur comme étant très importants, effectivement ils le sont. Chaque référence bibliographique est suivie d'un commentaire très pertinent sur la valeur de l'ouvrage et des illustrations. Cette bibliographie peut être d'une très grande utilité pour la constitution d'un fonds sur la peinture du XXe siècle à condition de vérifier si l'ouvrage n'est pas traduit du français, ce qui est rarement indiqué, ou n'a pas été traduit en français.

Les théoriciens de la peinture ont été oubliés. On consultera avec intérêt la bibliographie pages 215-216 de l'ouvrage de Robert Delevoy : Dimensions du XXe siècle (coll. Art, idées, histoire).

Un chapitre est consacré à la peinture dans les différents pays européens. Les ouvrages sont classés par ordre alphabétique auteurs, ce qui fait que l'excellent ouvrage de Paul Vogt, Geschichte der deutschen Malerei im 20. Jahrhundert, magnifiquement illustré, que tout bibliothèque devrait posséder, est placé en dernière position.

Après les pays, viennent les mouvements et les écoles, puis les artistes, Van Dongen est à chercher à Dongen. Cette partie, la plus importante, est peut-être pour nous la moins intéressante ; tous les peintres cités étant de première grandeur, des articles leur sont consacrés dans les encyclopédies généralement suivis d'une bibliographie. La plus pratique du point de vue bibliographique est la Grande encyclopédie de la Librairie Larousse.

La sélection des périodiques paraissant actuellement ou ayant cessé de paraître, est très discutable, de même que celle des Musées possédant des collections importantes de peinture moderne. Beaucoup de musées municipaux français comportant plusieurs salles de peinture contemporaine n'y figurent pas, il en va de même pour d'autres pays. A Venise, seule la Fondation Peggy Guggenheim est indiquée, le Museo d'arte moderna, installé dans le Palazzo Pesaro n'est pas mentionné. Un chapitre est consacré aux principales expositions du type « Biennales », un autre aux centres de documentation. L'ouvrage comporte un index auteurs, titres et sujets, qui en rend l'utilisation très pratique. Une adaptation française d'un tel ouvrage, même sous forme dactylographiée, rendrait les plus grands services.