entête
entête

Réunion des bibliothécaires du Nord de la France

La réunion annuelle des bibliothécaires du Nord de la France s'est tenue à la Bibliothèque municipale d'Amiens le lundi 18 octobre 197I sous la présidence de M. l'Inspecteur général Caillet; elle rassemblait 44 bibliothécaires et sous-bibliothécaires représentant 20 bibliothèques différentes.

Au début de la séance de travail consacrée à l'étude des formes de coopération entre bibliothèques, M. Logié (Bibliothèque municipale d'Amiens) suggéra divers moyens de hâter la circulation des demandes de prêt entre bibliothèques et proposa que soit rétablie l'indication de l'imprimeur dans les notices de la Bibliographie de la France.

M. Bouvy (Bibliothèque municipale de Cambrai) définit ensuite les conditions d'une coopération entre bibliothèques et souligna que celle-ci trouve un terrain d'expérimentation dans la région du Nord où existent, sur un territoire assez limité, de grandes bibliothèques et une population nombreuse. Mme Martinet (Bibliothèque municipale de Laon) rappella que quelques bibliothèques sont déjà partiellement spécialisées dans certains domaines.

M. Guérin indiqua que l'un des objectifs de la Bibliothèque centrale de prêt du Pas-de-Calais consistait, en matière de coopération, à aider les petites bibliothèques municipales des villes de 3 000 à 20 000 habitants, sous la forme de prêt de livres et aussi sous celle d'une action auprès des municipalités pour le développement de la lecture; une organisation régionale serait souhaitable. M. Lemaire (Bibliothèque municipale de Beauvais) évoqua le problème des bibliothèques scolaires subventionnées en vertu de la loi Barangé; la ville de Beauvais participe à l'achat de livres pour les écoles.

Mlles Crombez (Bibliothèque municipale de Lille) et Demarcy (Bibliothèque universitaire de Lille) abordèrent ensuite le problème des bibliothèques lilloises face à la coopération.

Mlle Crombez estima que la bibliothèque municipale devrait devenir un centre régional de documentation; il faudrait qu'elle puisse accéder à la documentation des centres spécialisés (Chambre de commerce, etc.), centraliser les informations concernant les publications.

Mlle Demarcy évoqua les problèmes nés de l'éclatement d'une bibliothèque universitaire centrale en bibliothèques de section. Il convient que les sections gardent des relations assez étroites entre elles. La Bibliothèque universitaire de Lille envisage la constitution d'un catalogue collectif des périodiques scientifiques. Mlle Braillon (Bibliothèque universitaire d'Amiens) signala l'existence du Répertoire des moyens de recherche scientifique et technique en Picardie.

A midi les congressistes se rendèrent à l'Hôtel de ville où ils furent reçus par M. Lamps, député-maire. Après un repas pris en commun, ils visitèrent la cathédrale d'Amiens sous la direction de M. Maurice Crampon. La fin de l'après-midi fut consacrée à la discussion des exposés du matin.