entête
entête

Chronique des bibliothèques

Bibliothèque nationale.

Le 30 novembre, dans la grande salle des commissions de la Bibliothèque nationale, a eu lieu une réunion intime en l'honneur de MM. Jean Babelon, et Jean Vallery-Radot, conservateurs en chef des départements des Médailles et des Estampes, qui viennent de prendre leur retraite.

M. Lucien Paye, ministre de l'Éducation nationale, avait bien voulu l'honorer de sa présence. M. Julien Cain retraça la carrière des deux conservateurs. Ceux-ci évoquèrent le souvenir de leurs prédécesseurs et de leurs anciens collègues. Le Ministre tint à rappeler les souvenirs qui l'attachent personnellement aux bibliothèques et le rôle que celles-ci doivent jouer dans la réforme de l'éducation nationale et le développement de la culture.

Visite de l'exposition Tagore.

Son Excellence, le Nawab Ali Yawar Jung Bahadur, ambassadeur de l'Inde, et M. Lucien Paye, ministre de l'Éducation nationale, ont visité l'exposition Tagore le 30 novembre 196I. Mme Ribout, petite-nièce du poète, MM. Vadime Elisseeff, Jean Filliozat, André Mirambel, Louis Renou, Philippe Stern, notamment, avaient bien voulu se trouver, à cette occasion, aux côtés de M. Julien Cain, des conservateurs en chef de la Bibliothèque nationale et de Mme Guignard, conservateur du cabinet oriental du département des Manuscrits.

Exposition Louis Jouvet 1.

L'idée directrice, qui a déterminé le choix des documents exposés, a été de présenter les différents aspects de l'activité théâtrale de Louis Jouvet et non pas seulement sa carrière d'acteur : d'une part, activité directe : Jouvet régisseur, machiniste, électricien, constructeur de décors, décorateur, voire architecte de théâtre et, enfin, Jouvet metteur en scène. Ces activités peuvent être placées sous le titre Jouvet artisan du théâtre. D'autre part, les activités que l'on pourrait qualifier de parallèles : enseignement au Conservatoire et dans d'autres établissements, conférencier, chercheur, écrivain.

La carrière de l'acteur de théâtre (Jouvet acteur de cinéma ne figurera pas, faute de place, dans la présente exposition) sera évoquée par la succession, dans l'ordre chronologique, des plus remarquables photographies prises de lui dans ses différents rôles; le répertoire qu'il a interprété sera présenté par des manuscrits (nombreux manuscrits de Jean Giraudoux en particulier), des brochures de pièces annotées par lui ou ses régisseurs, de nombreuses et importantes lettres autographes d'auteurs ou d'interprètes, des notes de régie, enfin, l'ensemble des plus remarquables maquettes émanant de ses décorateurs et plus particulièrement de Christian Bérard. Une place relativement importante sera accordée aux auteurs (Giraudoux, Achard, Romains, Cocteau, etc.) et aux décorateurs dont la contribution a été déterminante dans l'évolution du théâtre Louis Jouvet.

Les tâches harrassantes poursuivies par Louis Jouvet ne l'empêchaient pas de lire, d'entreprendre des recherches, d'écrire. Il passait fréquemment une partie de la nuit à ce genre de travaux. Jouvet travaillant dans l'intimité parmi ses objets familiers sera évoqué par une reconstitution d'un coin de son bureau et de sa loge. A cet endroit, grâce à un dispositif obligeamment prêté par la R. T. F., les visiteurs pourront entendre des citations de quelques conférences enregistrées par Louis Jouvet.

Les pièces exposées ont pour origine trois sources exclusives :
1° La collection constituée par le don très important que les héritiers de Louis Jouvet viennent de faire au profit de la Bibliothèque de l'Arsenal et dont le détail a fait l'objet d'une précédente communication.
2° La collection particulière des héritiers de Louis Jouvet.
3° La Collection Rondel à laquelle Louis Jouvet, de son vivant, avait déjà remis une importante documentation sur ses diverses activités.

La préparation de cette exposition est due à M. Jean-Paul Jouvet, Mme Marthe Herlin, Mlle Marie-Françoise Christout et M. André Veinstein.

Exposition Théophile Gautier.

Dans le salon d'honneur de la Bibliothèque nationale, une exposition s'est ouverte pour célébrer le 150e anniversaire de la naissance de Théophile Gautier.

Les documents réunis témoignent du rôle important que, poète ou prosateur, il joua dans le monde des lettres pendant une grande partie du XIXe siècle. Issu du Romantisme, il ouvrit la voie au Parnasse et au Symbolisme; mais, disciple fervent de Victor Hugo ou maître vénéré de Baudelaire, il demeura fidèle en tout temps à son credo de « l'art pour l'art ».

Cette exposition présente en bonne place ses œuvres célèbres : les Poésies de 1830, Émaux et camées, Mademoiselle de Maupin, le Roman de la momie, le Capitaine Fracasse, mais elle souligne également ses activités moins connues, rappelle que Théophile Gautier est l'auteur d'une œuvre très vaste, multicolore et que, outre la poésie, son domaine d'élection, il toucha à tous les genres : contes, nouvelles, théâtre, récits de voyages, critique dramatique, critique d'art.

La vie de l'écrivain s'éclaire grâce à un choix de lettres et de manuscrits, certains encore inédits, et par la présence de nombreux visages féminins, images de celles qui furent ses muses inspiratrices ou ses créations littéraires, femmes aussi de sa proche famille.

Des portraits peu connus du poète illustrent les métamorphoses par lesquelles passa le champion d'Hernani, le rapin de l'atelier de Rioult, le bohème du Doyenné, jusqu'à devenir « l'Aigle du Moniteur », le candidat à un fauteuil académique, le bibliothécaire de la Princesse Mathilde. Signalons, entre autres, le beau portrait de Théo par son ami Auguste de Châtillon, prêté par le Musée Carnavalet, celui par Clésinger, conservé au Musée de Versailles et que Gautier préférait à tous les autres.

Car cette exposition n'a pu être réalisée que grâce à la générosité de nombreux collectionneurs et au concours que musées, archives et bibliothèques ont bien voulu nous apporter.

La masse la plus importante des manuscrits de Théophile Gautier est conservée à la Bibliothèque Spoelberch de Lovenjoul et ils ne peuvent, on le sait, faire l'objet d'un prêt; mais il a été possible d'obtenir les photographies de quelques pièces essentielles et d'y joindre des lettres importantes provenant du legs Franklin-Grout.

Les documents que nous avons demandés à l'Institut de France évoquent, d'une part, le voyage de Théophile Gautier en Espagne, d'autre part, son amitié avec Maxime Du Camp. Les éditions dédicacées portées par la Bibliothèque de Croisset-Canteleu rappellent ses relations amicales avec Flaubert.

C'est des Archives nationales que proviennent les minutes des indemnités littéraires attribuées à plusieurs reprises à l'écrivain, tandis que ses activités théâtrales sont représentées par des autographes, tableaux, dessins de l'Opéra et de la Comédie-Française.

Enfin quelques lettres à ses proches ou à ses amis ont été choisies parmi celles que possède le département des Manuscrits à la Bibliothèque nationale.

Pour reprendre le vœu exprimé par M. Julien Cain dans la préface du catalogue 2, souhaitons que les documents présentés à cette exposition fassent « entrer plus avant dans la connaissance d'une vie et d'une œuvre dont certaines parties sont oubliées ou encore peu explorées ».

Bibliothèques municipales.

Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).

Le centenaire de la naissance de Maurice Blondel a été célébré à Aix-en-Provence le samedi 9 décembre 196I. Au cours d'une réception à l'Hôtel de ville, la famille de l'illustre philosophe a remis à la Bibliothèque Méjanes le manuscrit relié en deux volumes de l'Itinéraire philosophique, accompagné des premiers placards corrigés de la main de l'auteur.

Mulhouse (Haut-Rhin).

Le 13 décembre, en présence des autorités locales, a été ouverte dans la salle d'exposition entièrement rénovée de la Bibliothèque municipale, la dixième exposition annuelle des graveurs mulhousiens. Onze artistes y présentent 65 estampes, lithographies en noir et en couleurs, eaux-fortes, bois, aquatintes exécutés au cours de l'année 196I.

Bibliothèques centrales de prêt.

Loir-et-Cher.

La Bibliothèque centrale de prêt de Loir-et-Cher distribue à tous ses dépositaires, ainsi qu'aux élèves des Écoles normales et aux instituteurs assistant aux Journées pédagogiques, un Guide du dépositaire du bibliobus qu'elle vient d'élaborer. C'est une brochure multigraphiée de 8 pages qui, d'une façon très simple et très concrète, donne au nouveau dépositaire toutes les instructions nécessaires à une bonne gestion de son dépôt.

D'autre part, la Bibliothèque vient de publier son troisième Almanach des amis du bibliobus 3, en hommage à la mémoire de Mlle Paule Thomas qui l'avait préparé, avant d'être arrachée à sa tâche par la mort, le 27 juillet 1960. Cet almanach a été publié par les soins de Mlle Arlette Thaveau qui a succédé à Mlle Thomas.

Cet almanach est surtout constitué par une rétrospective du monde il y a mille ans, illustrée de photographies, de cartes et de nombreuses reproductions en noir et en couleurs de manuscrits à peintures de la Bibliothèque nationale. Il contient également des articles sur Charles Péguy, Romain Rolland, Vincent Van Gogh, ainsi que des articles d'intérêt régional. Tous les articles sont suivis d'une liste des ouvrages que possède la Bibliothèque centrale de prêt sur les sujets étudiés. L'almanach contient également le catalogue des ouvrages du bibliobus sur l'Inde, la peinture moderne, la musique.

  1.  (retour)↑  Bibliothèque nationale. Paris. - Louis Jouvet. Exposition organisée pour le 10e anniversaire de sa mort. [Préf. de Julien Cain. Deux textes inédits de Louis Jouvet...] - Paris, [Les Presses artistiques,] 1961. - 20,5 cm, 56 p., VIII pl., couv. ill.
  2.  (retour)↑  Bibliothèque nationale. Paris. - Théophile Gautier (18II-1872). [Préf. de Julien Cain. Catalogue rédigé par Madeleine Cottin.] - Paris, [impr. Tournon et Cie] 196I. - 20,5 cm, VIII-84 p., VIII pl., couv. ill.
  3.  (retour)↑  Bibliothèque centrale de prêt de Loir-et-Cher. Blois. - Almanach des amis du bibliobus. 196I. - [Blois, impr. R. Sille] 196I. - 20 cm, 360 p., [4] pl. en coul., ill., fac-sim. sur la couv.