entête
entête

Nécrologie

Michel Prévost

Michel Prévost qui est mort le 10 septembre à Paris, était né à Évreux le 6 mars 1880. Il comptait trente-sept années de services à la Bibliothèque nationale, quand il prit sa retraite le 31 mars 1941.

Archiviste-paléographe de la promotion du 29 janvier 1902, toute sa carrière s'écoula au Département des imprimés, avec la seule interruption de la guerre qu'il fit comme sergent et dont il rapporta les croix de guerre française et roumaine. Attaché au bureau du catalogue (on dit aujourd'hui l'inventaire général) le 14 avril 1903, il a collaboré activement aux tomes XVIII à CI du Catalogue des imprimés. Il rédigea l'inventaire, publié par Champion en 1910, des manuscrits de la collection de Cangé et celui, publié par Leroux en 1924, de la collection Morel de Thoisy. Il en dressa les tables en dehors de son service et chaque fiche lui était payée 0,15 F... A la fin de 1930, il fut nommé chef du Service des magasins, où les responsabilités sont toujours très lourdes, et qui, pour bien des causes, était alors particulièrement ingrat. Il fut promu conservateur-adjoint le 1er septembre 1931. Il comptait alors vingt-huit ans et quatre mois de services... Il fut fait chevalier de la Légion d'honneur le 27 octobre 1936.

La retraite venue, il consacra ses forces, apparemment intactes jusqu'aux dernières semaines, à l'avancement du grand Dictionnaire de biographie française. Tâche aride, qui requiert beaucoup d'abnégation et à laquelle Michel Prévost laissera son nom.

Très laborieux, ponctuel, exigeant plus encore de lui-même que des autres-il passait auprès des jeunes pour « sévère ». Ces jeunes-là, qui ont vieilli, compren, nent mieux cet homme profondé ment estimable, peu communicatif, sinon secret d'ailleurs spirituel et volontiers mordant, serviteur désintéressé de sa foi, de son pays, de son métier.